Avec la sortie prochaine de son titre TN, Booba s’attaque au marché des NFT

Le rappeur de Boulogne-Billancourt va publier son premier titre sous forme de «non fongible token» ou NFT, un nouveau marché pour l’art marqué par une spéculation vertigineuse.

Il a dit au revoir au format album, mais n’en finit plus de se diversifier. Booba se lance aujourd’hui dans le marché des NFT, à l’occasion de la sortie de TN, son nouveau single baptisé en référence à un modèle de baskets. Aucune date de sortie n’a pour l’instant été annoncée pour son premier titre utilisant les «non fungible token» (jetons non fongibles). À la sortie du morceau, l’acquéreur sera donc le fier propriétaire d’un fichier de données uniques, stocké sur une «blockchain», un réseau décentralisé et sécurisé. Il sera authentifié grâce à un jeton (ou token) qui confirme qu’il en est officiellement le propriétaire.

Un marché en pleine expansion

Le phénomène s’était jusqu’ici répandu principalement sur le marché anglo-saxon. Booba est ainsi l’un des premiers à se lancer dans le rap francophone, où seul le bruxellois ICO avait tenté un coup pareil en avril.

Outre-Atlantique, plusieurs poids lourds de l’industrie du divertissement comme Snoop Dogg ou The Weeknd ont sauté à pied joints dans ce marché totalement dérégulé. La chanteuse Grimes a par exemple engrangé quelque six millions de dollars en moins de vingt minutes, grâce à la vente de quelques œuvres d’art abstraites.

Des jetons controversés

Cette nouvelle mode, encore très obscure pour beaucoup, suscite la méfiance. Le flou artistique qui entoure le fonctionnement de cette technologie et l’image de marché totalement dérégulé n’ont pas facilité son adoption. Et la volatilité des prix n’arrange rien, même si elle attire fortement les spéculateurs.

Qu’achète-t-on quand on acquiert une chanson sous format NFT ? Concrètement, une version numérique du titre, comme sur n’importe quelle plateforme de téléchargement. Mais à la différence de celui qui se trouve sur votre ordinateur ou dans votre téléphone, le fichier est garanti unique, impossible à dupliquer et à falsifier. D’où sa valeur à fort potentiel spéculatif.

Si l’on ne sait pas encore à quel prix se vendra la chanson du Duc de Boulogne, les enchères pourrait rapidement monter en flèche. Pour donner un ordre d’idée, le musicien électronique canadien Jacques Greene, au succès relativement confidentiel, vendait en début d’année un titre inédit pour 20.000 dollars. Quelques semaines plus tard, la star du RnB The Weeknd l’imitait, vendant un inédit pour 490.000 dollars. En bon entrepreneur, Booba n’a donc pas tardé à se positionner sur un marché qui pourrait lui rapporter gros.

Related articles

Qu’est-ce qu’un NFT, un beeple, et pourquoi le marché de l’art non fongible vaut-il des millions ?

Abréviation de jeton non fongible, un NFT est l’enregistrement de la propriété d’un objet numérique sur une blockchain. il peut s’agir de tout type de média, y compris, mais sans s’y limiter, de l’art, des vidéos, de la musique, des GIF, des jeux, des tweets et des mèmes. la partie non fongible signifie que l’objet […]

Voir Plus

Nouvelles gouttes NFT ! Ce sont les 6 meilleures sorties NFT en avril

Photo de Milad Fakurian sur Unsplash Calendrier NFT de Coincierge.de : Quels projets NFT sont nouveaux et lesquels apparaîtront dans les prochaines semaines ? Nous vous présentons les 6 meilleurs NFT 2022. Le monde du morse NFT Cette collection NFT est déjà culte absolu ! On ne sait pas encore grand-chose sur le projet, sauf […]

Voir Plus

LiveInternet @ Statistiques et agendas, mail et recherche

4 914 040 agendas, 71 232 communautés, 370 publications dans la dernière heure Sites recommandés 30.12 Jour 7° Nuit 1° –>

Voir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.